Fermer
Écrit par: Emmanuel le 18 juin 2018

Afin de mieux revendre leur véhicule, des revendeurs n’hésitent pas à trafiquer leur compteur. Découvrez les différentes manières de déceler l’arnaque.

Compteurs trafiqués : comment repérer l’arnaque ?

Vérifiez les documents

Il faut que vous puissiez vérifier l’historique du véhicule. Si cela n’est pas possible, méfiez-vous, notamment s’il s’agit d’un véhicule acheté à l’étranger.

  • La carte grise

Vérifiez l’année de la carte grise, et méfiez-vous si elle est trop récente ou si le nom y apparaissant est différent de celui du vendeur.

  • Les factures d’entretien

Les factures d’entretien prouvent que le véhicule a été correctement suivi.

Si vous ne pouvez pas les avoir, il y a anguille sous roche. N’hésitez pas à appeler les garages concernés pour faire des vérifications plus poussées. Certains vendeurs fournissent de fausses factures.

  • L’étiquette de vidange

Après une vidange, les concessions ou garages mettent des étiquettes dans le compartiment moteur, notamment, afin de renseigner la date de la vidange et le kilométrage du véhicule à ce moment-là.
Les anciens compteurs

Si le véhicule est équipé d’un compteur à rouleau, vous détecterez facilement la fraude, car vous constaterez que les chiffres sont quelque peu décalés. Parfois, vous constaterez qu’on a également touché aux vis de fixation des rouleaux.

Contactez un concessionnaire

Si vous avez des doutes sur un véhicule d’occasion, vous pouvez l’apporter chez un concessionnaire qui pourra effectuer des vérifications poussées pour vous éclairer.

Si cela ne suffit pas, n’hésitez pas a contacter , un service gérant les contrôles techniques.

Attention aux véhicules importés !

Redoublez d’attention lorsque vous achetez un véhicule étranger, notamment en provenance d’Allemagne, de la Belgique ou d’autres pays frontaliers.

Que faire en cas de fraude ?

Si le compteur de votre véhicule a été trafiqué, vous pouvez :

  • Vous rapprocher du vendeur afin de trouver une solution à amiable (réduction du prix du véhicule, etc.) ;
  • Annuler la vente si aucune solution n’est trouvée ;
  • Porter plainte et faire appel à un avocat. Selon votre contrat d’assurance, il peut être gratuit.

Il vous faudra envoyer une lettre recommandée avec accusation de réception pour commencer. La suite dépendra de la réponse ou la réaction du vendeur.

Soyez le premier à commenter ici.

Nom
Email
Votre commentaire

*