Fermer
Écrit par: Emmanuel le 15 avril 2018

Vous avez décidé de vendre votre véhicule. Vous voulez être sûr de la procédure à suivre et des éléments nécessaires à sa vente ? Suivez nos conseils !

Une bonne annonce

Avant toute chose, rédigez une annonce claire, précise et rigoureuse en mettant en avant les éléments essentiels. N’oubliez pas de fournir vos coordonnées pour que l’on puisse vous contacter. Il est inutile d’enjoliver l’annonce avec des informations soit inexactes, soit incertaines, ou encore d’utiliser des tournures comme “excellent état général”, alors que le véhicule a plus de 10 ans. L’acheteur sait qu’un véhicule d’occasion qui n’est pas récent ne peut être en parfait état. L’objectif est de créer un désir d’achat, pas de faire fuir l’acheteur ! Vous pouvez ajouter une ou plusieurs photos pour renforcer la pertinence de votre annonce. Pour savoir comment réussir ses prises de vues, vous pouvez consulter notre guide photo.

Une bonne rencontre

Un acheteur vous a contacté, il souhaite vous rencontrer, pour éventuellement concrétiser la transaction. Le jour du rendez-vous, prévoyez au moins 30 minutes de visite pour que l’acheteur ait le temps d’inspecter et d’essayer le véhicule. De même, il est important de lui offrir un accueil chaleureux. Soyez poli et souriant, mettez-le à l’aise sans le brusquer.

Tous les documents nécessaires

Pensez également à apporter avec vous tous les documents attestant de la conformité du véhicule et de sa sécurité :
 carte grise
 certificat de cession et de situation
 un contrôle technique valide datant de moins de 6 mois si le véhicule à plus de 4 ans. Attention, l’acheteur devra prouver que le CT a moins de 6 mois le jour de sa demande d’immatriculation.
 le double des clés
Ainsi la visite se déroulera sans encombre, et l’acheteur potentiel sera rassuré quant à la fiabilité du véhicule. N’oubliez pas non plus les factures concernant les réparations effectuées. Sachez que les grosses réparations comme la courroie de distribution deviendront des atouts pour l’acheteur, car c’est un coût financier non négligeable dans lequel il n’aura pas à investir.

Soigner la présentation

Présentez-lui un véhicule impeccable, nettoyé en intérieur comme en extérieur, et évitez la présence d’objets qui nuiraient à l’esthétisme de la voiture (par exemple, une poubelle ouverte et non vidée, des bouteilles d’eau vides oubliées…). Préférez un environnement agréable et lumineux, qui mettra en valeur le véhicule (sur le parking d’un restaurant ou d’un collège, dans un quartier moderne, devant un parc…) et évitez les rendez-vous le soir, ce cadre est moins rassurant.

Être transparent

Soyez transparent : évitez les vices cachés en utilisant la méthodologie proposée par Bonnie&Car. Elle vous permettra d’identifier 80% des problèmes potentiels du véhicule, et une fois complétée et imprimée, elle pourra être remise à l’acheteur pour le rassurer. Ne cherchez pas non plus à masquer ce qui vous semble être des “défauts” : aspérités et rayures ne feront pas obligatoirement fuir l’acheteur, en revanche, s’il s’en rend compte après l’achat, cela risque de vous causer des ennuis inutiles. Vous pouvez également l’informer sur votre utilisation du véhicule : trajets quotidiens ? Plutôt en ville ou sur l’autoroute ?

Cerise sur le gâteau

Enfin, n’hésitez pas à partager des souvenirs agréables passés avec cette voiture. L’acheteur aura davantage envie d’acquérir ce bien s’il arrive à se projeter avec. Faites en sorte qu’elle devienne plus qu’une simple voiture…

Source: Bonnieandcar

Soyez le premier à commenter ici.

Nom
Email
Votre commentaire

*